Culture

Le vodoun et la médecine

Diverses pratiques dont la médecine se rattachent au vodoun. Cette médecine dite traditionnelle était pratiquée avant l’arrivée des colons et reste encore aujourd’hui, selon l’OMS[1], la médecine utilisée en première intention par 80 % de la population béninoise. Mais cette dernière est entourée de mysticisme et peut rebuter car pour les étrangers le vodoun est synonyme d’envoûtement.
Il existe deux types de guérisseurs traditionnels : les tradipraticiens et les « Bokonon ». Les tradipraticiens soignent uniquement grâce à leurs connaissances poussées des plantes, minéraux et extraits d’animaux, tandis que les « Bokonon », font en plus recours à la consultation de l’oracle « Fâ » qui est intimement lié à la religion vodoun. Un guérisseur traditionnel joue à lui seul le rôle de médecin, de pharmacien et d’infirmier. La médecine traditionnelle vodoun permet de guérir non seulement les maladies naturelles tout comme la médecine classique mais elle guérit également les envoûtements qualifiés de maladies surnaturelles.

La répartition de plantes médicinales au Bénin

Il existe au Bénin 7500 plantes médicinales réparties sur l’ensemble du territoire selon un rapport du Programme National de la Pharmacopée et de la Médecine Traditionnelle. Des jardins de plantes médicinales rares et courantes ont été créés afin de les cultiver et de les rendre facilement accessibles aux guérisseurs traditionnels[2].
Le tableau ci-dessous nous renseigne sur la répartition nationale de ces jardins. Les régions Ouémé/Plateau et Zou/Collines, hauts lieux du vodoun, sont celles qui en disposent le plus.
Tableau : Répartition nationale des jardins de plantes médicinales
Il existe 77 communes au Bénin. La répartition ci-dessus montre que l’initiative de création de jardins de plantes médicinales n’a donc pas été assez vulgarisée. La création de circuits touristiques destinés à l’apprentissage des vertus de ces plantes tant par les béninois que les étrangers est très pertinente et devrait être promue.
[1] Organisation Mondiale de la Santé
[2] Le guérisseur traditionnel est à la fois médecin et pharmacien. Il diagnostique la maladie et prépare le médicament à base de plantes essentiellement, mais aussi parfois de roches et d’animaux

Mots-clés
Ouvrir Plus

Linda Faraj

Linda FARAJ est une jeune béninoise titulaire d'un Master International Business Management, et un autre en Tourisme, option développement durable et marketing des territoires. Elle a choisi de se spécialiser en tourisme parce qu'en plus que cela soit une passion, elle veut travailler de façon utile au développement de son pays. Linda a créé en 2017 Benin Trip, tour operator 2.0 qui propose des voyages d'immersion à la découverte du Bénin, des micro-aventures avec des circuits hors du commun.

Articles similaires

Ne soyez pas timide, lâchez un petit commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.