Histoire

L’étymologie des noms de pays d’Afrique

De manière générale, les pays africains doivent leurs appellations à la colonisation, au relief, à la géographie du pays, au nom d’un ancien royaume, aux ethnies, à la référence faite à un habitant de la région, etc. Zoom sur l’étymologie des pays du continent noir !

Le roi du Swaziland a changé le nom de son pays et il s’appellera désormais eSwatini, son nom d’origine.

Afrique

De nombreuses hypothèses ont été émises sur l’origine du mot Africa. Selon plusieurs chercheurs, c’est le radical « Ifri » qui aurait engendré le mot arabe « Ifriqiya », à l’origine d’Africa. Ifri désigne par ailleurs une divinité berbère. Une autre théorie voudrait que « Ifri » soit un mot berbère signifiant « grotte », en référence aux troglodytes (habitants de caverne).

Afrique du Sud 

Ce pays tient son nom de sa position géographique au sud du continent noir.

Algérie 

L’appellation « Algérie » provient du nom de la ville d’Alger dérivé du catalan « Aldjère » lui-même tiré de l’arabe Al-Djaza’ir.

Bologhine ibn Ziri, fils du fondateur de la dynastie ziride, appela Djaza’ir Beni Mezghenna la ville qu’il bâtit en 960 de notre ère sur les ruines de l’ancienne ville au nom romain Icosium.

Angola 

Le nom « Angola » vient de Ngola, titre royal que se donnait le souverain du royaume Ndongo dès le XIVe siècle. Les colons portugais, alliés du Ngola dans la lutte contre des seigneurs locaux, auraient nommé cette région en son honneur.

Bénin 

Avant le Bénin, il y avait le Dahomey, du moins jusqu’en novembre 1975 lorsque le président Mathieu Kérékou prend le pouvoir. Il adopte en 1974 le marxisme-léninisme comme idéologie officielle du gouvernement et engage un vaste programme de révolutionnarisation de la société symbolisé par le changement de nom du pays, devenu la République populaire du Bénin en nombre 1975, du nom d’un ancien royaume prestigieux de la région, le royaume du Benin qui s’était autrefois épanoui au Nigeria. Le royaume duquel le pays tire son nom ne recouvre pas le territoire actuel du Bénin et n’a pas de liens historiques avec le pays. Ce nom a été choisi pour sa neutralité, puisque les frontières politiques actuelles du Bénin réunissent plus de cinquante groupes linguistiques distincts et presque autant de groupes ethniques.

L’étymologie du mot « Bénin » n’est pas établie avec certitude. Une hypothèse dérive « Bénin » d’Ubini, mot provenant du mot Yoruba IIe-ibinu, signifiant « terre de la royauté ».

Botswana 

Le Botswana est un état de l’Afrique australe. Colonie britannique appelé Bechuanaland dès 1885, il devint indépendant en 1966 sous le nom de Botswana malgré l’opposition de l’Afrique du Sud qui souhaitait l’intégrer sur son territoire.

Bechuana et Botswana sont deux variantes orthographiques provenant du mot Tswana, qui désigne à la fois l’ethnie la plus importante du pays et le nom du parler Bantou de cette région. Le sens premier de ce mot serait « de même appartenance, sien, propre, pareil ». L’ancien nom Bechuanaland est formé de ce mot et de l’anglais land (« pays, terre »), tandis que le nom moderne Botswana correspond au pluriel de Tswana, qui se forme avec le préfixe classificateur Ba ou Bo. Le Botswana a donc été désigné d’après le nom de ses habitants.

Burkina Faso

Le Burkina Faso était autrefois appelé « Haute-Volta ». Le 4 août 1984, Thomas Sankara renommait l’ancienne Haute-Volta en Burkina-Faso, le « pays des hommes intègres ». Ce nom provient de la combinaison des deux principales langues, le Moré et le Dioula. Un changement de nom très symbolique, destiné à rompre avec le passé colonial.

Burundi 

L’étymologie populaire veut que Burundi signifie dans la langue locale, appelée Kirundi « pays de ceux qui parlent le Kirundi ».

Cameroun 

Le nom « Cameroun » est un héritage portugais. Les explorateurs des XVe et XVIe siècles abordèrent l’estuaire du fleuve appelé actuellement Wouri et furent frappés par l’abondance et le foisonnement de crevettes si bien qu’ils le baptisèrent Rio dos Camarões ( « rivière des crevettes » ) ce qui, par déformation, donna naissance au Cameroun.

Cap-Vert 

En 1944, le navigateur portugais Dinis Dias aperçut un cap dont la végétation luxuriante contrastait avec les étendues arides de l’arrière-pays qu’il avait longées jusque-là et le nomma Cabo Verde. Ce territoire fût donc appelé ainsi en raison de sa richesse végétale.

Centrafrique 

Barthélemy Boganda, premier président centrafricain, baptisa ainsi son pays après sa tentative infructueuse de créer un état unissant l’ensemble de l’Afrique équatoriale. Son territoire devait comprendre toute le Gabon, le Congo-Brazzaville, la RD Congo, le Tchad et l’Oubangui-Chari l’actuel territoire centrafricain). Cette idée des États-Unis d’Afrique latine était une stratégie pour rendre plus forts les territoires de la sous-région, en vue d’aboutir plus tard à l’union de tous les Etats africains.

Comores

Les Comores sont un archipel de l’océan indien. Autrefois appelé par les Grecs Ore Selanaie, ce qui signifie « montagnes de la lune », les îles tirent leur nom actuel de l’arabe Jazā’ir al-qamar dont la signification est « îles de la lune ». Plusieurs hypothèses ont été émises pour expliquer l’origine de ce nom.

Selon l’histoire, les premiers marins arabes dans l’archipel auraient été frappés par l’aspect lunaire du paysage dû à la présence de lave pétrifiée sur les plages de sable blanc. Éblouis par la luxuriante et la beauté de l’archipel, ces marins l’auraient désigné par l’appellation Jazā’ir al qamar qui signifie littéralement « îles de la lune ».

Congo

Le Congo a été nommé d’après le royaume du Kongo, qui a par ailleurs donné son nom au peuple Bakongo. L’ancien royaume du Kongo a donné son nom à deux pays d’Afrique : la République du Congo et la République démocratique du Congo. Pour distinguer ces deux pays, le nom de leur capitale est souvent mis en exergue dans leur appellation.

République démocratique Congo 

La République démocratique du Congo a été nommé d’après le royaume du Kongo, lui-même dérivé du nom du peuple Bakongo. Zaïre son ancien nom provient de la langue portugaise Nzadi ou Nzere, donné par les populations autochtones de l’ancien royaume Kongo signifiant « le fleuve qui avale tous les fleuves ».

Côte d’Ivoire 

Le littoral fût nommé en référence au commerce d’ivoire effectué entre les portugais et les populations locales. On trouvait en effet un grand nombre de dents d’éléphants dans la région. Dans les textes anciens, le nom du pays apparaît tantôt sous la forme « Coste des Dents » tantôt « Coste de l’ivoire », « Côte d’Ivoire », « Littus dentium vel Eboris », etc…

Ce type d’appellation suivait une tendance couramment pratiquée sur la côte africaine, dont d’autres parties avaient été nommées de manière similaire : « Côte de l’Or », « Côte des Esclaves », « Côte des Graines ».

Djibouti 

L’étymologie de Djibouti donne lieu à plusieurs interprétations. Une version courante fait dériver le toponyme de gabod ou gabouri ou gabouti qui désigne la langue des Afars, habitants de cette région.

Selon d’autres étymologies non établies, Djibouti fût nommé d’après la partie la plus profonde du golfe de Tadjoura. « Djibouti » pourrait encore signifier « Terre de Tehuti » ou « Terre de Toth » (le Dieu égyptien de la Lune).

Égypte

L’étymologie du mot Egypte demeure incertaine. Une version le fait dériver du nom latin Ægyptus qui provient à son tour du grec ancien Aïγuπτοζ (Aígyptos). Dans la mythologie grecque, Egyptos ou Ægyptos était un roi africain qui s’empara du territoire auquel il donna son nom.

Selon strabon, le nom grec Aigyptos dérive de Aίγαίoυ ὑπτίωζ (Aigaíou hyptíōs) : « la terre en dessous de la mer Égée » (Aiga signifiant « mer » en bas préhellénique).

L’Égypte a aussi été connue dans le passé sous l’appellation de KMT puis Kemet et Kamite ce qui signifiait « Terre noire » en référence aux peuples noirs qui auraient habité dans la région dans les temps anciens.

Érythrée 

Ce pays doit son nom à la mer Rouge, qui le borde du côté oriental. En effet, à la fin du XIXe siècle, les colons italiens lui donnèrent le nom latin utilisé pour désigner la mer rouge, Mare Erythraeum. Ainsi, Érythrée signifie littéralement « la rouge ».

eSwatini

Cinquante ans après l’indépendance, le roi Mswati III change le nom de son pays. Dans son discours, le monarque a expliqué qu’« à leur indépendance, tous les pays africains ont repris leur ancien nom, celui d’avant la colonisation » et donc qu’il était temps que le Swaziland en fasse de même. Le nouveau nom, eSwatini signifie « le pays des Swazis » en langue Swati.

Le roi du Swaziland a changé le nom de son pays et il s’appellera désormais eSwatini, son nom d’origine. Click To Tweet

Éthiopie 

L’étymologie du mot « Éthiopie » donne lieu à plusieurs versions. Selon la théorie communément admise, « Éthiopie » vient du mot grec Αἰθιοπία (Aithiopía), de Aἴθω (Aithíops), « Éthiopien », formé des mots αἴθ « brulé » et ὤψ « visage ». Ainsi Éthiopie signifie littéralement le pays de « ceux qui ont le visage brûlé ».

Certaines sources donnent une autre origine. Selon la Chronique des rois d’Aksoum, un manuscrit ge’ez du XVIIe siècle, « Éthiopie » est dérive d’Ityopp’is, un fils de Koush inconnu de la bible et le petit-fils de Cham qui aurait fondé Aksoum. L’Éthiopie a reçu différents noms des anciens. Elle fût appelée « Abyssinie » jusqu’en 1889.

Gabon

Selon la version communément admise, quoique erronée, son nom proviendrait du mot portugais gabão qui signifie « caban de marin ». Il s’agit d’une sorte de manteau ou couverture, confectionné d’un gros tissu de laine avec un capuchon, utilisé par les peuples côtier du Portugal.

Gambie 

Ce pays tient son nom du pays qui le traverse. L’étymologie la plus répandue (quoique fausse) veut que celui-ci dérive du mot portugais câmbio « échange, marché » en référence au commerce que les portugais y pratiquaient.

Ghana 

Le Ghana tient son nom d’un ancien royaume d’Afrique de l’Ouest. Sous la colonisation britannique, dès la fin du XXe siècle, ce pays fût appelé Gold Coast en anglais, Costa do Ouro en portugais, Côte de l’Or en français, parce qu’on y trouvait ce métal précieux en abondance.

Alors que le territoire se préparait à accéder à l’indépendance, l’historien et politicien Joseph Kwame Danquah proposa de le rebaptiser Ghana afin de marquer une rupture avec le passé colonial et d’adopter une dénomination plus panafricaine conforme au passé historique glorieux du pays. Cette proposition reçut la bénédiction de Kwame Nkrumah et de tous les indépendantistes Ghanéens qui militaient pour un panafricanisme s’appuyant sur l’idée d’une Afrique unie et forte.

Le 06 mars 1957, jour de l’indépendance, Kwame Nkrumah décida d’abandonner le nom Gold Coast au profit de Ghana, en hommage à l’empire qui avait porté ce nom du IVe siècle au XIIIe siècle environ. L’empire du Ghana n’a pas de liens géographiques et historiques directs avec le Ghana. Celui-ci était situé plus au nord, dans une région sahélienne qui englobait le Sénégal, la Mauritanie et le Mali.

Guinée 

Le nom « Guinée » est ancien. Dès le XVe siècle, les Européens l’utilisaient pour désigner la côte occidentale de l’Afrique. Les Anglais baptiseront en 1662 Guinea une pièce de monnaie frappée avec de l’or provenant de ladite côte. L’étymologie du mot, en revanche, n’est pas établie. Certains historiens avancent qu’il viendrait de Djenné, au Mali. Un atlas catalan de 1320 désigne sous le nom de Guinia les habitants de la grande cité de la boucle du Niger. Les marchands de Djenné auraient donné le nom de leur ville à toute la région. 

Guinée Bissau 

La légende raconte que lorsque les portugais ont débarqué à cet endroit, ils ont demandé aux Balantas, ethnie locale, rencontrés sur les lieux le nom du territoire situés au-delà de la rivière. Ceux-ci auraient répondu « Pbsaoo » ( la terre des Bsaoo ) ce que les portugais auraient retranscrit en « Bissau ».

Guinée équatoriale 

Ce pays a été nommé ainsi en référence à son ancienne appellation de « Région équatoriale ».

Kenya

Il tient son appellation du mont « Kenya » où « Kignea » dont le nom provient de kikuyu kere nyaga signifiant « montagne blanche ». Les différentes tribus ont des appellations distinctes pour le mont Kenya. Les Embu l’appellent Kirenia ce qui signifie « montagne de la blancheur », les Massaï Ol Donyo Eibor ou Ol Donyo Egere, soit « la montagne blanche » et « la montagne tachetée ». Toutes ces tribus ont choisi une appellation descriptive pour cette montagne se référant à la couleur blanche due aux sommets neigeux de la montagne et à des pics légèrement tachetés.

Lesotho

Ce pays appelé « Kingdom of Lesotho » est enclavé dans l’Afrique du Sud. Ancien protectorat britannique du Basutoland ( la terre des Basuto ), ce pays a accédé à l’indépendance en 1966. A la base des noms Basutoland et Lesotho se trouve le mot Sotho ou Suto ( signifiant « noir » ), ethnie majoritaire du pays, les Sothos. Un individu de l’ethnie Sotho est désigné par la forme Masotho, et une pluralité de tels hommes se dit Vasotho.

Liberia 

Le nom « Liberia » vient du mot anglais Liberty qui veut dire « liberté », provenant du latin liber (« libre »). Ce pays fût symboliquement appelé ainsi parce qu’il fût fondé comme terre d’accueil pour les esclaves noirs libérés aux États-Unis.

Libye

La Libye tient son appellation de la tribu berbère libou, libu, libues, appelée Libuā par les grecs et rbw par les égyptiens. 

Madagascar 

Ce pays fût très tôt désigné sous les appellations Madagasikara, Madeigascar, Mogelasis, ou Mogelasio avant de prendre la forme qu’on lui connaît aujourd’hui, Madagascar.

Malawi

L’étymologie de ce nom n’est pas établie avec certitude. Une hypothèse largement répandue veut qu’il dérive du nom du lac Malawi. Celui-ci provient de la langue chichewa ( celle de l’ethnie majoritaire de la région, les Chawa ) et signifierait « flammes » ou « eaux en flammes ». Ce mot évoquerait le scintillement et le reflet éblouissant du soleil lorsqu’il se lève au dessus du lac.

Mali

Ce pays tient son appellation du nom de l’ancien empire du Mali qui s’était épanoui en Afrique de l’Ouest entre le XIIIe et le XVIe siècle. Le nom du pays est lié au peuple Mandingue forme la majeure partie de la population.

Maroc

Le mot « Maroc » dérive de Marruecos, nom espagnol de la ville de Marrakush ( Marrakech ), fondée en 1062 et qui fût la capitale de de trois dynasties marocaines. L’étymologie de ce toponyme a donné lieu à diverses hypothèses. Une interprétation non établie donné à Marrakush la signification de « terre de parcours ».

Île Maurice 

Cette île fût occupée par les hollandais dès 1598. Ils baptisèrent le pays en l’honneur de Maurice de Naussau, souverain Hollandais de l’époque, prince d’Orange.

Mauritanie 

La Mauritanie signifie « terre des Maures », peuple arabo-berbère qui sont un groupes ethniques minoritaires du pays.

Elle fût baptisée ainsi par Xavier Coppolani, un négrier venu conquérir ce territoire pour le compte de la France à la fin du XIXe siècle. 

Mozambique 

Le Mozambique doit son nom à une petite île située en face de son territoire. Lors de sa première expédition en 1498, le portugais Vasco de Gama débarqua sur le site de la future Lourenço Marques ( aujourd’hui Maputo, capital du pays ). Il découvrit en face de Madagascar une petite île contrôlée par un sultan. C’est le nom de celui-ci, Mussa Mbiki, qui donna en portugais Moçambique, mot qui désigna tout d’abord l’île avant d’être étendu au territoire lui faisant face.

Namibie 

La Namibie tient son kom du Namib, un long désert côtier situé entre l’Angola et le cours du fleuve Orange. Il est considéré comme le plus vieux désert au monde. Namib signifie en langue Nama « terre où il n’y a rien ».

Niger

Ce pays tient son nom du fleuve du Niger, qui le traverse à l’ouest, et dérivait lui-même du touareg n’eghirren, « eaux qui coulent », ou de ghir-n-irgheren, « le fleuve des fleuves » ( ghir signifiant « fleuve » en berbère ).

Nigeria 

Le nom « Nigeria » remonte au début de la colonisation britannique. Il s’inspire de celui du fleuve du Niger.

Ouganda

Ce pays tire son nom de la forme Swahili du Buganda, ancien royaume de 52 clans du peuple Baganda. Uganda fût adopté par l’ordre colonial britannique en 1894 lorsqu’il créa la colonie centré au Buganda. 

Uganda est composée de u-, préfixe classificateur des noms de lieux et de régions dans les langues de famille bantoue du territoire et de ganda, qui désigne la principale ethnie locale, mais dont l’origine n’est pas établie avec certitude. Buganda signifie « terre des Baganda ». Baganda ( « frères et sœurs » ) est la forme courte de baganda ba katonda ( « frères et sœurs de Dieu » ), une référence à la spiritualité ancestrale.

Rwanda 

Le nom « Rwanda » viendrait de celui du peuple Vanyaruanda. Le Rwanda est surnommé le « pays des milles collines ».

São Tomé et Príncipe

L’île de Sao Tomé fût nommé ainsi par des explorateurs portugais qui découvrirent l’une d’entre elles, le jour de la saint thomas, qui se dit Sao Tomé en portugais. 

L’île de Principe fût appelée à l’origine Santo Antão, probablement parce qu’elle fût découverte le jour de la Saint-Antoine, le 17 janvier de l’année 1471. Puis son nom fût changé en IIha do Principe ( « île du prince » ) en 1502, en référence du prince portugais a qui l’on payait les taxes sur le sucre produit sur l’île.

Sénégal

Le Sénégal a d’abord désigné le cours inférieur du fleuve. Mais on ne sait pas davantage sur son origine et sa signification.

Au XVe siècle, un explorateur portugais fait référence à ce fleuve qu’il appelle Senega. 

David Boilat affirme dans son ouvrage intitulé Esquisses sénégalaises, que Sénégal dérivait de l’expression en Wolof sunugaal signifiant « notre pirogue ».

Seychelles

L’archipel fût nommé en référence du vicomte Morceau de Séchelles, contrôleur général des finances de Louis XV entre 1754 et 1756. L’orthographe de l’époque « Séchelles » a évolué pour donner aujourd’hui « Seychelles ».

Sierra Leone

Ce pays doit son nom au navigateur portugais Pedro de Sintra. Au début des années 1940, il débarque sur cette côte ouest-africaine et nommé la région Serra Leoa ce qui signifie « montagne du lion », en référence au relief local. L’île montagneuse sur laquelle sera bâtie Freetown sera rebaptisée plus tard « Sierra Leone » par les espagnols.

Somalie

La « Somalie » tient son nom des Somalis, un peuple de la corne de l’Afrique vivant principalement en Somalie et que l’on retrouve aussi en Éthiopie, au Kenya, à Djibouti et au Yémen. Ces peuples ont pour langue le Somali.

L’étymologie de « Somali » demeure incertaine, et donne lieu à des interprétations souvent très avancées. Certaines hypothèses font dériver ce mot de sac maal qui signifie « ceux qui gardent le bétail ».

Soudan

Le mot « Soudan » vient de l’expression arabe Bilad as Sudan qui signifie « terre des Noirs ».

Tanzanie

La Tanzanie est un mot issue d’un mélange des deux états qui ont fusionné; le Tanganyika et l’île de Zanzibar, se sont unis pour donner naissance à un seul État. Le nom reflète la fusion politique : Tan de Tanganyika ajouté au Zan de Zanzibar a donné Tanzania en anglais.

Le Tanganyika tient son nom d’un lac de la région, le Tanganyika.

Sir Richard Francis Burton fût l’un des premiers européens à apercevoir cette étendue d’eau en 1858. Il expliqua que le nom du lac dérivait de l’expression en langue autochtone : Tou Tanganyka signifiant « se joindre, se rencontrer, rejoindre », dans le sens de « où se rejoignent ou rencontrent les eaux ».

Zanzibar quant à lui dérive des Zendj, un peuple locale dont le nom signifie « noir » en persan. Cette racine a été couplée à l’arabe barr, signifiant « côte », « rivage ».

Tchad 

Ce pays a été nommé d’après le lac Tchad. Cette appellation provient du mot Tsade, sad ou chad qui signifie « grande étendue d’eau » ou « lac » dans la langue locale Kanouri ou Bornou.

Togo

Le Togo tient son nom du village de Togodo, aujourd’hui Togoville.

De la langue Ewe : to « près » et go « rive », et signifierait « au-delà de la rivière ou situé sur l’autre rive ».

Tunisie

Ce pays tient son nom de sa capitale, Tunis. Dont le nom dérive probablement de celui de la déesse phénicienne Tanith. En effet, plusieurs villes antiques ont été nommées d’après le nom de leurs dieux et déesses.

Zambie

Le nom vient de celui du fleuve Zambèze, qui longe le pays et délimite la frontière avec la Namibie, le Zimbabwe et le Mozambique.

Zimbabwe 

Le Zimbabwe a été ainsi nommé en référence à l’ancien empire du Grand Zimbabwe. Elle serait dérivée de l’expression Dzimba-dze-mabwe signifiant en langue Karanga des Shona « maisons de pierres » ( de zimba qui signifie « maison » et mabwe « pierres » ).

Conclusion 

Nombreux sont les pays africains à avoir des noms des colonies, dont l’appellation a changé avec le temps. Même si les lendemains de l’indépendance ont vu l’émergence de nouvelles appellations étatiques, beaucoup de pays n’en ont rien fait.

Un peu comme si la Croatie portait actuellement un nom donné par les Allemands pendant l’occupation. Dans le cadre de la renaissance africaine, il est impératif pour les états africains, de rebaptiser certains États afin de se défaire de l’héritage colonial.

Réferences :

  • Dictionnaire de l’origine des noms et surnoms d’est pays africains ; Arol Ketchiemen.
  • Étymologie des noms des pays africains. Saviez-vous d’où provient le nom de votre pays ?  (www.culturebene.com ).
  • Description de l’Afrique : contenant les noms, la situation et les confinent de toutes ses parties ; Olfert Dapper.

Mots-clés
Ouvrir Plus

Articles similaires

Ne soyez pas timide, lâchez un petit commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.