Monw'AimeTendances

L’industrie des jeux vidéo made in Africa

Les jeux vidéo ont le vent en poupe. Dans la plupart des pays occidentaux, l’industrie vidéoludique titille les premières places en matière de divertissement, dépassant des activités telles que la musique, et le cinéma. Elle s’installe progressivement en Afrique où sont désormais érigés quelques studios, appuyés par des initiatives personnelles de jeunes codeurs. 

Aurion, créé par Kiro’o Games

Peu à peu, l’industrie des jeux vidéo se fait une place en Afrique, bénéficiant de ce vent technologique qui souffle depuis quelques années sur le continent noir. Ainsi plusieurs studios vidéo-ludiques y ont vu le jour. Il y a par exemple Kiro’o Games  au Cameroun, Leti Arts et Black Division Games au Kenya, Maliyo Games au Nigeria, Limpio Studio au Togo, sans compter les initiatives personnelles qui ne cessent de se multiplier. C’est le cas de Cross Dakar City de Ousseynou Khadim Bèye, les Héros du Sahel de Mahaman Sani Housseyni Issa

En 2012, l’Afrique du Sud était à la tête de l’économie des jeux vidéo en Afrique, avec 1,7 milliard de rand de chiffre d’affaires au total, et 3,5 millions de joueurs, un chiffre d’affaires deux fois plus élevé que celui de la musique.  

L’industrie des jeux vidéo au Bénin

Au Bénin, l’industrie du jeu est toute naissante et la plupart des potentiels consommateurs ne sont pas au courant des quelques sorties dans le domaine (Les aventures de Béhanzin, Trito et le Génie de la forêt …).

Les aventures de Behanzin, créé par Irooko

Depuis quelques mois,  Armand ACCROMBESSI, un jeune Game designer et entrepreneur technologique  s’est lancé dans un projet de  création d’un jeu web qui a pour nom Exterium.

Il s’agit d’un jeu construit autour de la découverte d’animaux sauvages. Depuis son téléphone portable, sa tablette ou son ordinateur, le joueur devra parcourir la brousse à la recherche d’animaux exotiques variés, qui eux essaieront de casser son écran. Le jeu comporte plusieurs espèces déjà disponibles et des mises à jour prochaines vont rajouter d’autres. Excellent gameplay, musique calme et tonalités bien synchronisées, Exterium se place d’emblée dans la catégorie des jeux qui vont plaire au large public. Avec lui, Armand  ambitionne révéler tout le potentiel qu’il y a dans l’industrie des jeux vidéo en Afrique tout en s’exportant vers les autres continents. Chez Monwaih, nous lui souhaitons bonne chance.

Mots-clés
Ouvrir Plus

Articles similaires

4 Commentaires

  1. Il y a quelques mois, j’ai écrit un article ( https://www.nofakeinmynews.com/single-post/2017/05/03/LAfrique-au-Waximum ) dans lequel je parlais de l’Afrique comme un continent devenu très propice à l’investissement et de développement numérique. Votre article en parlant d’essor de l’industrie des jeux vidéos avec un focus sur le Bénin confirme cette tendance. Bravo aussi à Armand d’être acteur de cette dynamique avec son projet Exterium

  2. J’aime cet article, enfin un article qui montre les aspects positif de l’Afrique, en plus d’un style d’écriture absolument sublime, vous nous régalez avec vos articles de qualité, dans tout les cas moi j’en veux plus!
    De plus cet article m’inspire énormément, car en tant que jeune africain je suis si content d’observer cet engouement qu’a notre génération pour l’innovation et le développement.
    En tout cas chapeau et continuez ainsi.

Ne soyez pas timide, lâchez un petit commentaire.